Concert – La musique plus forte que la haine

Accueil » À propos

À propos

L’assassinat du journaliste Daniel Pearl : la liberté d’expression mise à mort

Le 2 février 2002, Daniel Pearl, journaliste au Wall Street Journal, est assassiné par des terroristes islamistes membres d’Al-Qaida au Pakistan. Ses tortionnaires filment le meurtre. Ces images, d’une violence insoutenable, feront le tour du monde.

Douze ans plus tard, comme de macabres échos, les vidéos diffusées par l’Etat Islamique revendiquent la décapitation des journalistes américains James Foley , Steven Sotloff, des travailleurs humanitaires britanniques David Haines et Alan Henning et du touriste français Hervé Gourdel.

Ces actes de terreur, de portée universelle, touchent le cœur même des mécanismes de la démocratie, de la liberté d’expression et de la liberté d’information

Journée musicale internationale Daniel Pearl à Paris en solidarité avec toutes les victimes du terrorisme

Depuis 2002, en octobre – mois de la naissance de Daniel Pearl – ses parents Ruth et Judea Pearl ont lancé les Journées musicales internationales « Harmonie pour l’Humanité ». En effet, outre sa vocation de journaliste, leur fils était aussi un violoniste de talent.

Refuser la terreur, unir les peuples autour de la musique pour la liberté dans un réseau mondial de concerts, défier la culture de la haine, c’est autour de ces ambitions que des milliers de musiciens se sont associés. Depuis 2002, 10.933 concerts ont eu lieu dans 82 pays avec des interprètes aussi prestigieux que Elton John, Itzhak Perlman, Herbie Hancock, R.E.M., Zubin Meta, Alison Krauss, Matisyahu, Steve Reich, Ravi Shankar, Mark O’connor…

Aujourd’hui, pour la première fois en France, un concert international de grande envergure est organisé en solidarité avec toutes les victimes du terrorisme, connues ou anonymes… et pour ne jamais oublier Daniel Pearl, ce «  cœur invaincu ».

Publicités